J'ai mon ticket depuis des semaine, mais à huit jours seulement de l'évènement, j'ai encore du mal à réaliser.

Je vais voir et entendre, sur la scène du théâtre d'Orléans dimanche prochain (7 décembre, 17 h ) l'une des plus grandes légendes vivantes du jazz en général, et du piano en particulier ! Et, le plus important évidemment, une légende dont j'aime la musique.

En tout cas ce que j'en connais, car Ahmad Jamal a commencé à promener ses mains sur un clavier il y a juste une cinquantaine d'années... ce qui fait, on s'en doute, une discographie des plus fournies, et l'occasion d'évoluer dans son jeu comme dans ses inspirations.

A 78 ans, le pianiste est de nouveau sur le devant de la scène grâce à son dernier opus, It's Magic !, album ayant remporté tous les suffrages.

jamal

Comme je vous ai déjà mis une vidéo de It's Magic ! dans le précédent billet sur ce sujet, cette fois, ce sera un petit retour en arrière, avec Poinciana, le tube interplanétaire d'Ahmad Jamal, son incontournable comme on dit, enregistré en 1958 sur l'album "At the Pershing".

Et, pour ceux qui seront aussi à Orléans dimanche prochain, il paraît qu'Ahmad Jamal le joue toujours à chaque concert.

Après Herbie Hancock en juin au festival Orléans'jazz, et Ahmad Jamal cet hiver, il ne me manque plus que de voir sur scène McCoy Tyner, et ma vie sera comblée !

A lire également chez P'tilou, un compte-rendu de concert d'Ahmad Jamal à Paris en juillet 2006 avec de belles photos de l'artiste sur scène.