Ronald Baker, le plus tourangeau des trompettistes et chanteurs américains vient de signer "Quintet city" (Cristal Records), son sixième album.

baker_cd

Ronald Baker perpétue d'un album à l'autre la grande tradition du hard-bop sans négliger son renouvellement, puisqu'il a déjà enregistré une cinquantaine de compositions.

Constitué en 1998, son quintet composé d'Alain Mayeras (piano), Jean-Jacques Taib (saxophone), David Salesse (contrebasse) et Patrick Filleul (batterie), tous musiciens professionnels de la région de Tours, s'est enrichi pour l'occasion d'un invité de marque : Antonio Hart, l'un des jeunes loups américains du sax alto.

Ecumant depuis des années les scènes de France, des plus petites aux plus prestigieuses, Ronald Baker et son quintet célébreront le 30 avril à Paris, dans la cave du bar de Montmartre "Autour de midi... et minuit", la sortie de ce sixième album.

Je ne l'ai pas encore écouté, et puis comme chacun sait, le hard-bop n'est pas mon registre jazz préféré. Mais ces musiciens-là sont parmi les très bons dans la région Centre, et sans doute au-delà.

D'ailleurs, j'avais bien aimé la version "électrique"du quintet de Ronald Baker, vue au festival Jazzin' Cheverny 2008, avec notamment un excellent DJ aux platines. Le public déchaîné avait dansé sur les galets !

Sur ce "Quintet city", j'attends avec intérêt les commentaires éclairés des spécialistes du genre, et j'en connais...

Titres en écoute sur le myspace de Ronald Baker Quintet.