Pourquoi le jazz ? Une question posée par Pascal Anquetil, du Centre d'information du jazz, à une centaine de personnes : musiciens, producteurs, journalistes, ingénieurs du son, photographes...

77 d'entre eux ont répondu, de trois mots à trois pages ! A consulter, l'intégralité des réponses et/ou la synthèse réalisée par Pascal Anquetil.

Quelques extraits qui m'ont plu, mais il y en a bien d'autres.

pourquoi_le_jazz

Pour la liberté, contre l’oppression.
Pour la vie, contre la mort.
Pour l’élégance, contre la vulgarité.
Pour la sensualité, contre la sécheresse.
Pour la justice, contre la brutalité et le mépris.
Henri Texier,
Contrebassiste

La seule prose qui me vienne à l’esprit après moult réflexions est : parce que "la liberté" est et sera toujours le moteur essentiel de la vie.
Andy Emler
Pianiste et leader du MegaOctet

(...) Parce que c’est une liberté vécue, conquise de haute lutte ; qu’il y est question d’égalité, au sens où le soutier du rythme est aussi précieux que le funambule de la mélodie ou l’architecte de l’harmonie ; et que la fraternité, celle du « un pour tous, tous pour un » est la condition de sa fluidité d’expression.
Parce que sans la vie qui bouillonne dans le jazz de l’autre bout du monde, que je ne connais pas encore, la mort n’a pas de sens.
Alex Dutilh
Producteur à France Musique, ancien rédacteur en chef de Jazzman