Mercredi matin, Didier Boulanger, le programmateur de la salle des Lobis à Blois présentait la programmation de la seconde saison de concerts, du 23 septembre 2010 au 24 juin 2011.

Déception, mais confirmation en même temps : l'option prise un temps pour un concert du projet Omry de Pierrick Pedron a bien évidemment disparu de la grille.

Pas étonnant, au vu des résultats de la première saison : faible audience pour les vrais concerts de jazz (Eric Legnini trio, Korajazz trio) hors des sentiers battus de la variété jazzy anglo-saxonne et des indiscutables têtes d'affiche (Dee Dee Bridgewater, Manu Katché, Kyle Easwood).

IMG_2988_copie

(photo Patrice Mollet)

Sur les dix dates annoncées pour la saison 2, quatre me semblent retenir l'intérêt de l'amateur de jazz sans oeillères, mais avec un peu de discernement quand même. Pour les autres, vous pouvez aller lire l'article de la Nouvelle République.

  • Pura Fe le 20 mars, du blues métissé d'influences amérindiennes comme l'étaient les grands pionniers du genre, ce qu'explique merveilleusement bien le guitariste Cisco HerzhaftPura Fe avait été programmée l'an dernier au Petit Faucheux à Tours, ce qui prouve qu'il n'y a pas que des concerts prise de tête dans cette remarquable salle, quoi qu'en disent ses détracteurs.
  • Ben l'Oncle Soul le 7 janvier, dont j'ai déjà eu l'occasion à maintes reprises ici de vanter la qualité, depuis que je l'ai vu à Tours en janvier, juste avant que ce jeune tourangeau et sa bande de musiciens de jazz (dont Christophe Lardeau, Olivier Carole ou encore Ronan Mazé) n'éclatent vraiment sur la scène nationale et médiatique. Tout ce que j'espère, c'est que la major qui les a signés conserve le plus possible l'état d'esprit et la fraîcheur de ce joyeux hommage à la soul des années 60.
  • André Ceccarelli quartet "Le coq et la pendule" le 16 avril, soit l'hommage à Claude Nougaro avec David Linx au chant. C'est classique dans la forme, nostalgique sur le fond, mais très intelligemment interprété par des musiciens hors pair. Comme Nougaro est un de mes trois chanteurs et poètes français préférés...
  • Stochelo Rosenberg et Romane en duo le 24 juin. Je ne suis pas une spécialiste du jazz manouche, mais ces deux-là sont tout de même de très grandes références en matière de guitare swing, et les amateurs du genre et de l'instrument fétiche de Django devraient se régaler. 

  • "Cécile ma fille", de Claude Nougaro, version André Ceccarelli trio. Avec Rémi Vignolo à la contrebasse... à l'époque !