03 février 2009

Le Workshop de Lyon à Tours

Le prochain concert du Petit Faucheux à Tours, c'est ce jeudi 5 février, et c'est le Workshop de Lyon...

WorkshopUn monument du jazz libre, une formation à géométrie variable créée en 1967, ayant provoqué dans son sillage la naissance d'une des plus belles aventures de création collective en France, l'Arfi (association à la recherche d'un folklore imaginaire).

Le Workshop, formation voyageuse, a poursuivi sa quête de musique sans contraintes à travers les décennies, les villes, les pays. Evoluant hors les normes, hors les modes, avec la même intransigeance artistique quels que soient les électrons sur scène, toujours libres.

Croyez-le, une première expérience de jazz avec ces zigottos qui donnent l'impression de Workshop2jouer chacun dans leur coin des notes sans queue ni tête, sans entendre personne d'autre (c'est une impression forte, elle peut faire fuir ou clouer sur place) vous marque une ado à jamais. Un quart de siècle plus tard, le Workshop n'a toujours pas pris une ride. Lui !

Au Petit Faucheux jeudi 5 février à 20 h 30, le Workshop de Lyon joue "Slogan".

"La créativité littéraire et plastique des slogans et leur irrévérence formelle sont un modèle provocateur pour inventer des musiques et la façon de les traiter, de les entourer, d’en créer les contextes sonores et imagées.
Il est toujours temps de prendre la parole. "

Avec Jean Aussanaire saxophones, Jean-Paul Autin saxophones sopranino et alto, clarinette basse, Jean Bolcato contrebasse, voix, Christian Rollet batterie, Michel Bastien plasticien, Thierry Cousin son.

En première partie, Bernard Santacruz solo, à la contrebasse.

Posté par lapieblesoise à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Le Workshop de Lyon à Tours

    arfi

    Quel article !
    La classe......
    Il y a 25 ans (au moins), je n'ai pas fui, non non, j'ai été cloué de façon magistrale.
    J'ai encore les traces.....
    Merci La Pie -

    Posté par hamataï, 03 février 2009 à 21:59 | | Répondre
  • au moins...

    C'est vrai, je ne suis pas seule à avoir été clouée sur place, et par totale surprise, par ces olibrius ? Voilà qui me fait encore plus plaisir !

    Je me souviens comme si c'était hier de ma stupeur face à cette musique, du gars qui m'a dit "ça s'appelle du free-jazz", des potes qui se sont tous barrés à la buvette, et de moi qui suis restée, à la fois extrêmement dérangée par cette cacophonie organisée, et extrêmement fascinée par le fait même qu'elle se joue là, devant moi.

    Je ne suis pas devenue fan du Workshop pour autant,(de beaucoup de musiciens de l'Arfi, si) mais avec le recul, ce moment fut un moment fondateur de mon approche de la musique, sans conteste.

    Quant aux "25 ans (au moins )"... Une licence poétique, ça s'appelle, vois-tu )

    Posté par la pie blésoise, 04 février 2009 à 00:45 | | Répondre
  • licence

    La licence poétique, à l'intérieur d'un vers, est la liberté que s'accorde l'auteur de changer la prononciation (rimes normandes), voire l'orthographe d'un mot (encor au lieu de encore), pour rester dans le cadre de la prosodie.

    Je connaissais la licence IV mais là !
    J'aurai appris quelque chose...
    Pour être moins poétique et donc plus précis, ça fera tout juste 30 ans d'ici cet été !

    Posté par hamataï, 04 février 2009 à 18:26 | | Répondre
Nouveau commentaire