Hier soir, je suis finalement allée voir le concert de Jamie Cullum à Orléans jazz, même si sur le papier ça ne me tentait pas trop...  Le Campo Santo était plein comme un oeuf, les fans de "Twentysomething" n'avaient pas loupé le rendez-vous.

Musicalement, c'est du jazz-pop que je qualifierai d'un peu "commercial", même si par moments, on sent qu'il est capable de faire bien plus exigeant.... avant que ça ne retombe vers une sorte de sucré à la Elton John.

Sur scène, par contre, c'est un showman assez extraordinaire, on finit par se laisser embarquer ! Jamie Cullum sait jouer avec son côté gamin, même s'il va avoir 30 ans en août  : je saute du haut du piano, je joue des percus sous le piano, je descends chanter au milieu du public...

Sans oublier la pause romantique, Jamie Cullum racontant comment il avait été amené à écrire des chansons pour les films de Clint Easwood, avant de jouer seul au piano le thème de Gran Torino.

Jamie Cullum avait aussi de belles pointures dans ses musiciens, notamment le trompettiste (et guitariste), et le saxophoniste, qui nous ont gratifié de chorus de haut niveau.

Jamie Cullum à Orléans Jazz 2009,  photos souvenirs.

jamie1jamie2jamie3jamie4jamie5