C'est un petit événement auquel les amateurs de jazz sont conviés, à Orléans lundi 30 mars à 20h30 20h. Une prestation de sound painting par l'inventeur du genre lui-même, Walter Thomson, avec le collectif Paint Atonik.

Pour faire court, disons que le sound painting est au jazz ce que le match d'improvisation est au théâtre : une manière de jouer un répertoire non écrit, avec des codes et des rites, et une interactivité importante, y compris avec le public.

Comme le sound painting est d'origine américaine, il est plus sérieux que le match d'improvisation, inventé par ces farceurs de Québécois. Le public n'aura donc pas le droit à Orléans lundi soir de jeter une pantoufle sur les musiciens si leur improvisation musicale est mauvaise.

Pour en savoir plus, direction le site de l'association Ô Jazz, co-organisatrice de la soirée. C'est à L'Atelier et c'est gratuit.

Un petit extrait vidéo d'une répétition de sound painting à Tours en 2007, associant, musiciens, chanteurs et comédiens. Avec, de dos, Walter Thomson.


Extrait2
par shadok2006